La Vie rurale / Articles / Agriculture / L’UPA s’entend avec le gouvernement et les sentiers de motoneiges ouvrent

L’UPA s’entend avec le gouvernement et les sentiers de motoneiges ouvrent

Agriculture

Laurent Lessard

Source : http://www.assnat.qc.ca

Laurent Lessard, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, et l’Union des producteurs agricoles (UPA) se sont entendus hier à propos du conflit qui les opposait. À travers les orientations de la Financière agricole du Québec (FADQ) et du 25% des fermes les moins performantes qui ne seraient plus dédommagées, c’est à une véritable guerre des nerfs que s’est livré l’UPA. Mais, le conflit est terminé. L’UPA estime l’entente avec Québec comme engagement qui permet de compenser la mesure de resserrement du 25%. C’est d’ailleurs le nœud du conflit qui a amené les membres de ce syndicat à interdire l’accès à leur terre pour les sentiers de motoneiges. Le blocus est donc levé, depuis hier, au grand soulagement des motoneigistes.

La mesure de resserrement consiste à verser tout surplus aux producteurs dans le respect du cadre budgétaire actuel. Cette mesure sera en vigueur jusqu’au 31 mars 2013. La FADQ évaluera en 2013 la pertinence de poursuivre cette mesure. Les sentiers de motoneiges risquent-ils de fermer pour la saison 2013-2014?

Au moins pour 2010-2011 et 2011-2012, les sentiers resteront vraisemblablement ouverts. De plus, l’UPA a souligné l’ouverture dont a fait preuve le gouvernement dans ce conflit. Tout un changement par rapport au passage du ministre Laurent Lessard au 86ième congrès annuel de l’UPA, à Québec, au début du mois. Les choses ont donc beaucoup évolué durant ces deux dernières semaines. Ce qu’il y a de différent pour l’UPA c’est que les producteurs vont bénéficier d’une stabilité nécessaire pour se consacrer au développement de l’agriculture, notamment au niveau des plans de développement sectoriels. C’est une excellente nouvelle, dit le syndicat par voie de communiqué, pour le maintien des fermes familiales dans toutes les régions du Québec dans le respect du modèle agricole cher aux Québécois. Il s’agit là bien sûr d’une flèche décochée à l’égard de l’Union paysanne qui se qualifie de syndicat plus proche de ce modèle en question justement. C’est de bonne guerre, car l’UPA semble mettre de côté ses revendications pour être le seul et l’unique syndicat agricole au Québec. Dans ce contexte, il faut être prêt à reconquérir ceux qui sont sortis des rangs.

Le fait de permettre de nouveau le privilège aux motoneiges de passer sur les terres agricoles des membres de l’UPA permettra de retisser des liens fragilisés dans les communautés. L’UPA salue l’appui reçu de la part des motoneigistes, coopératives, associations touristiques, commerces etc. Dans les faits, l’appui de tous ces groupes semblait s’effriter de plus en plus à mesure qu’ils subissaient des pertes financières importantes. Ces remerciements sont comme une main tendue pour faire oublier les dommages collatéraux causés par les fermetures de sentiers de motoneiges.

Commentaires