La Vie rurale / Articles / Actualités / Pourquoi c’est si long?

Pourquoi c’est si long?

Laurentides

Le cardiologue Guy Turcotte, qui est accusé du meurtre prémédité de ses enfants de 5 et 3 ans en février 2009, subira son procès à partir du 4 avril 2011. Soit, plus de deux ans après les actes dont il est accusé. Pourquoi c’est si long?

On se rappellera que le cardiologue et sa conjointe, la mère de ses deux enfants, étaient séparés depuis peu. C’est la raison pour laquelle la mère n’était pas sur place. L’homme avait loué une maison à Piedmont dans les Laurentides. C’est là que les deux meurtres ont été commis.

 

Tout comme son ex-conjointe, Guy Turcotte travaillait à l’hôpital de Saint-Jérôme. Qu’est-ce qui a pu le pousser ainsi à commettre l’irréparable? Le procès permettra peut-être de trouver une réponse. Mais, après deux ans, l’accusé a certainement eu le temps de se monter toute sorte de scénarios pour expliquer l’inexplicable et faire perdre du temps à tout le monde. Pourquoi attendre si longtemps pour juger un cas aussi évident?

 

C’est peut-être parce que c’est trop évident. La date du début du procès n’a aucune importance. L’accusé est déjà en prison et le procès ne fera que confirmer qu’il doit y rester en précisant la durée qui devrait frôler la perpétuité. Personnellement je ne crois pas à la réhabilitation de cas semblables. Se pourrait-il que la personne responsable de l’agenda des procès au palais de justice de Saint-Jérôme pense un peu comme ça aussi?

 

Un salaud qui marine dans son jus en attendant de se faire dire qu’il est un salaud et qu’il va rester en prison, je ne peux être contre et c’est tant pis pour lui. Toutefois, pour la mère des petites victimes et les proches, quel calvaire que de ne pouvoir faire le deuil et de se replonger dans l’horreur plus de deux ans plus tard. Vraiment, pour eux, toutes mes sympathies. J’espère qu’à eux, ont leur a dit pourquoi c’était si long.

Commentaires