La Vie rurale / Articles / Actualités / Le DGE des élections innocente Jean D’Amour

Le DGE des élections innocente Jean D’Amour

Bas-Saint-Laurent

Le député libéral Jean D’Amour vient d’être innocenté par le Directeur général des élections (DGE) à propos d’une présumée infraction durant la campagne électorale de Michel Morin à la mairie de Rivière-du-Loup.

L’enquête menée par le DGE n’a pas permis d’incriminer qui que ce soit dans cette affaire. Les événements dénoncés furent le fait que Monsieur D’Amour avait reçu une enveloppe contenant 500$ comptant de la part de l’entrepreneur Bernard Simard à l’intention du candidat Michel Morin à la mairie de Rivière-du-Loup. Monsieur Morin étant la personne que Jean D’Amour espérait voir lui succéder à la mairie de la ville.

Jean D’Amour, aujourd’hui député libéral, avait remis l’argent à l’entrepreneur en lui expliquant ne pas pouvoir accepter une telle aide.

Pour ce qui est de l’entrepreneur, ce dernier ne pensait pas faire mal. Il estimait que Jean D’Amour était un homme de bien qui l’avait aidé dans le passé et il était tout naturel pour lui que sa reconnaissance passe par une aide financière pour son éventuel successeur. Le donateur est d’ailleurs sorti de l’ombre récemment pour clamer son innocence et faire taire toutes sortes de rumeurs désobligeantes à l’égard de Jean D’Amour, Michel Morin et lui-même.

Il faut cesser de voir des complots partout et réaliser qu’il s’agissait ici d’une simple maladresse et méconnaissance de la loi de la part d’un entrepreneur qui se veut honnête et droit.

C’est une version des faits tout à fait plausible avec laquelle le DGE est tout à fait en accord. Affaire classée.

Commentaires