La Vie rurale / Articles / Abitibi-Témiscamingue / Le Bloc sur la défensive

Le Bloc sur la défensive

Élections fédérales 2011

Le Bloc sur la défensive

Source image : Bloc Québécois

Gilles Duceppe a dû affirmer son leadership aujourd’hui et rebrouer trois candidat pour des propos malhabiles voir carrément contestables dans un cas. Commençons par le moins grave.

Deux candidats bloquistes, Pascal-Pierre Paillet et France Gagné, se sont tous deux prononcés contre un référendum sur le financement du nouveau Colisée dans la région de la Capitale-Nationale. Ça c’était hier. Aujourd’hui, le chef bloquiste rappelle que ses candidats ne doivent pas prendre position sur un enjeu qui relève du municipal. Le Bloc décrie chaque ingérence du fédéral dans les compétences provinciales, il faut être cohérent et ne pas s’immiscer dans un autre palier qui pourrait reprocher une forme d’ingérence. Les deux députés ont commis une erreur affirme publiquement Gilles Duceppe. «Nous, on ne se cache pas pour dire (qu'on fait une erreur). On ne fait pas des Christian Paradis de nous-mêmes» a-t-il dit ce matin à l’Aquarium de Québec dans des propos rapportés par La Presse.

Pascal-Pierre Paillé, député sortant dans Louis-Hébert, a affirmé au journal Le soleil que le Bloc allait réussir un grand balayage dans Québec. Pour Gilles Duceppe, c’est l’enthousiasme de la jeunesse qui l’a fait parler ainsi. De son côté, il affirme qu’il ne prend rien pour acquis.

Propos autrement plus contestables venant du député sortant représentant le Bloc dans Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Yvon Lévesque, qui aurait affirmé que certains de ses électeurs ne voteraient pas pour Roméo Saganash candidat du NPD, à cause de son origine ethnique. Monsieur Saganash est directeur des relatiosn avec le Québec au Grand Conseil des Cris.

Pendant que le NPD exige la démission de monsieur Lévesque, Gilles Duceppe déclare que son candidat s’est trompé mais que cela ne mérite pas une démission comme l’exige le NPD. Du côté du NPD il est clair que le candidat bloquiste prête à ses électeurs des intentions racistes, ce qui est pour eux inacceptable.

Le chef du Bloc fait bien de ne prendre rien pour acquis.

Commentaires